Les discussions sur les photos

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 [ 15 ] 16 17

Arnaud Saudax le 2012-10-03


A remarquer, en bas à gauche, les petites cocardes posées là par les poilus en hommage à des camarades tués ou disparus.

http://dictionnaireduchemindesdames.blogspot.fr/2008/08/l-comme-la-royre.html

Arnaud Saudax le 2012-10-03


Photo carte : Photo Rouault. Décize (Nièvre)

Comme son N° l'indique, le 279ème régiment d'infanterie est le régiment de réserve du 79éme, ce qui explique sans doute le port du pantalon en velours côtelé.

Le 279 étant cantonné à Neufchâteau, (88300, Lorraine, France) c'est probablement avant son départ que ce soldat se fait tirer le portrait dans un studio de sa province, où les éléments du décor en chêne liège se décollent et où le tapis se raccorde bien mal avec le fond de sous-bois.

http://www.pages14-18.com/B_PAGES_HISTOIRE/HISTORIQUES_FRANCAIS/INFANTERIE/RI279_Histo.pdf

 

Arnaud Saudax le 2012-10-03


Partie d'une photo-carte découpé au format carte de visite.

Correspondance au dos :

Mon cher Henry, 28/5/15 (ou 28/3/16...)

Bien reçu ta carte et ta photo pour lesquelles je te remercie. Je te trouve grandement changé, tu as fière allure sous le costume. J'ai le plaisir de t'envoyer ma photo sous mon plus bel uniforme et prêt à partir en guerre. Moi aussi je suis un peu là prêt à défoncer quelques boches. Je crois que mon départ est proche, mais quand on ne sait rien. Voila mon vieux toutes les nouvelles. Maintenant que la flotte italienne doit manœuvrer avec [...]

Probablement adressé à son jeune frère, électricien à bord du cuirassé "La république".

Pour l'historique du régiment : http://www.chtimiste.com/
Arnaud Saudax le 2012-10-02


Il s'agit d'un sous-marinier.

La carrière du Ventose, d'après le site :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/ventose-marin-sujet_644_1.htm

Q 052
26.08.1905 : construction ordonnée
11.09.1907 : armé pour essais
24.03.1908 : abordage avec le garde-côtes cuirassé Amiral Thréhouart
04-05.1908 : réparé
05.10.1908 : armé
06-09.05.1909 : effectue avec le Pluviôse un périple de 1 000 milles sans ravitaillement
1910-1916 : basé à Calais
1914-1916 : opérations en Manche
02-22.09.1914 : séjours à Portsmouth dans le cadre des accords de défense franco-anglais  
12.10.1917 : de Brest pour Moudros ; opérations en mer Egée
15.10.1918 : indisponible à Bizerte, en mauvais état
16.10.1919 : condamné
01.12.1919 : rayé
01.08.1921 : coque vendue à Bizerte avec le Torpilleur 274 et le sous-marin Berthelot à M. Kalfon-Vita de Tunis pour 33 000 francs.

Arnaud Saudax le 2012-10-02


Je pense que c'est dans cette rue que ma grand-mère maternelle tenait un magasin de mercerie avant la guerre.

C'est peut être aussi dans cette rue que V. Mallinjod avait ouvert un magasin et un studio de photographie, après la seconde guerre...

Arnaud Saudax le 2012-10-02


Petit, j'ai passé mes vacances à Vailly. Mes grand-parents, maternels et paternels habitaient aux 14 et 15 du Chemin du Roy. Ma grand-mère maternelle avait été veuve avant d'avoir eu le temps de se marier... Mon grand-père maternel était aveugle de guerre et il m'amenait me baigner au Canal, et comme il ne pouvait pas vraiment me surveiller, j'ai bien failli me noyer une fois...

Je ne me souviens pas d'une gare à Vailly, mais le pays a encore beaucoup souffert en 39-45.

Arnaud Saudax le 2012-10-01


Aviatik C I n° C 817 / 16 posé intact après un combat contre le MdL Georges Flachaire, pilote de l'escadrille N 67 dans les environs de Vienne-le-Château, le 30 avril 1916 - L'équipage allemand était composé du l'oblt Walter Bronisch (pilote) et du Ltn Herbert Lippe (observateur) - Les deux hommes ont été faits prisonniers.

Informations fournies par Albin Denis, que je remercie.(http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille043_Avions.htm)

Sylvain Halgand le 2012-09-30


Bonjour,

 ce sont les coordonnées Google maps qu'on demande, pas la longitude et la latitude. Cela fait planter la carte.

Merci de lire attentivement les consignes d'insertion des photos.

Les documents sont très intéressants et je vous en remercie, mais le non-respect des consignes m'oblige à intervenir techniquement et longuement pour ne pas priver les visiteurs de la carte.

 

Merci

Arnaud Saudax le 2012-09-30


(Série de trois photos.) Il s'agit de manœuvres dix ans avant le conflit, mais la plupart de ces soldats ont probablement participé aux combats, dans cette région, avec comme ambiance sonore le bruit du canon et des mitrailleuses plutôt que de la fanfare.
Arnaud Saudax le 2012-09-30


Il s'agit du 54ème Régiment d'Infanterie, en garnison à Compiègne à quelques kilomètres de là. Il fait partie de la 23ème brigade d'infanterie de la 12ème Division d'Infanterie du 6ème Corps d'Armée dans laquelle il fait toute la guerre.

Sylvain Halgand le 2012-09-29


Cette carte postale est postérieure à 1925, année de l'inauguration du Newfoundland Memorial,.

Le 1er juillet 1916, le village est marqué par le quasi-anéantissement du régiment des volontaires de Terre-Neuve, le Royal Newfoundland Regiment (régiment royal de Terre-Neuve), dont il ne restait que 68 hommes, une demi-heure après le déclenchement d'une des attaques majeures de la Bataille de la Somme. (source Wikipédia)

Sylvain Halgand le 2012-09-29


Bonjour,

sait-on qui est l'homme marqué d'une croix ?

Laurent Dujat le 2012-09-29


Terrible installation;

Laurent D.

Lallouet le 2012-09-27


En 1916, 300.000 soldats français et allemands sont portés disparus, déchiquetés aprés 300 jours de combats acharnés. Les restes ont été rassemblés.

Dés 1919 une baraque sert d'ossuaire provisoire à Thiaumont.

Le 22.08.1920 Pétain pose la première pierre de l'ossuaire définitif.

Le 17.09.1927 a lieu le transfert de 52 cerceuils représentant chacun un secteur de bataille, et le 07.08.1932 a lieu l'inauguration par le Président de la République Albert Lebrun.

Enfin le 22.09.1984 le Chancellier Kohl et le Président Mitterand, main dans la main, déclarent la réconciliation.

Lallouet le 2012-09-27


La légende dit que ces bretons et vendéens sont morts debouts. Les témoignages sont variés et plus réalistes.

C'est un huluberlu américain, Mr Rand, qui a financé ce monument.