Les discussions sur les photos

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 [ 12 ] 13 14 15 16 17

Arnaud Saudax le 2012-11-11


Contacts de 45 x 107 collés sur carton.

Une église bombardée.

Arnaud Saudax le 2012-11-11


Contacts de 45 x 107 collés sur carton.

A voir la grande scie "passe-partout" et la qualité de la construction et du mobilier, il s'agit probablement de deux spécialistes de la construction des baraquements.

Arnaud Saudax le 2012-11-11


Contacts de 45 x 107 collés sur carton.

Probablement un état-major en déplacement, avec ses deux Panhard et Levassor.

Arnaud Saudax le 2012-11-11


Contacts de 45 x 107 collés sur carton.

Un canon en action, avec des traces de neige.

Arnaud Saudax le 2012-11-10


Le 259ème régiment d'Infanterie a été dissous le 16 avril 1916. (?)

Cette photo figure aussi sur le site http://www.claggettwilson.com/greatwar.html#

Claggett Wilson servait de liaison entre le Général Harbord commandant les Marines et le Général Degouttes en Juin 1918 dans la région de Dormans.

Arnaud Saudax le 2012-11-10


Au verso :

M. ROHMER, Leipzig-Gohlis, Pariserstr. 15.

* Lehrmittel * Stereo- u. Projektions - Artikel.

Arnaud Saudax le 2012-11-09


Cette carte stéréo porte le tampon "A. C. CHAMPAGNE Editeur - 180, Rue de Rivoli PARIS" Il est probable que les cartes suivantes, bien que non signées, soient du même éditeur. La légende parle d'un blessé, mais le fait d'être porté "les pieds devant" est sans doute mauvais signe pour lui.

Arnaud Saudax le 2012-11-09


Bien que la légende parle de 1916, le Zeppelin de Compiègne a été abattu le 17 mars 1917...

Cette photo fait partie de la même série que la photo 82 de l'Album.

Sylvain Halgand le 2012-11-02


Il semble y avoir une erreur de localisation, car je crois que c'est l'Arc de Tromphe de Paris aufond, à droite.

Sylvain Halgand le 2012-11-02


Peut-il s'agir de prisonniers ? ils n'ont pas de ceinturon, pas d'armement.

Sylvain Halgand le 2012-10-30


Bojour

 

Merci T (Thierry ?)

J'ai du mal à comprendre comment fonctionne ce canon. Est-ce la partie arrière, de chargement des obus qu'on voit ?

Jacques Lallouet le 2012-10-29


Il s'agit peut-être du lieu-dit Le Ponr de Marson, près de Minaucourt et de Le Mesnil-lès-Hurlus.

Une nécropole nationale se situe à cet endroit

Arnaud Saudax le 2012-10-26


Compléments d'informations toujours fournis par Guy François :

Aucun rapport avec le cuirassé "Lorraine", les deux pièces de cette batterie de 400 étaient baptisées "Alsace" et "Lorraine", leurs numéros sont connus. Ces deux pièces ont surtout connu la célébrité lors de la reprise des forts de Douaumont et Vaux en octobre 1916.
Les 8 pièces de 400 modèle 1915 proviennent du réalésage de canons de 340 modèle 1887 provenant de cuirassés déclassés. (Les 4 pièces de 400 modèle 1916 ont été construites à partir d'éléments de canons de 340 modèle 1912 en construction.)

Arnaud Saudax le 2012-10-25


Il s'agit du Château de Ham dans la Somme, plus connu sous le nom de Fort de Ham où fut retenu prisonnier Napoléon III.

Google-map : 49.743535,3.072989

et aussi : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memsmn_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_7=SERIE&VALUE_7=Autochromes%20de%20la%20guerre%201914-1918%20ET%20de%20la%20Somme

Arnaud Saudax le 2012-10-25


Ruines de l'abbaye de Longpont dans l'Aisne. (Déjà en ruine avant la guerre...)

Google-map : 49.272425,3.220772

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memsmn_fr?ACTION=RETROUVER_TITLE&FIELD_7=SERIE&VALUE_7=Autochromes%20de%20la%20guerre%201914-1918%20ET%20Aisne&GRP=3&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=50&REQ=%28%28Autochromes%20de%20la%20guerre%201914-1918%20ET%20Aisne%29%20%3aSERIE%20%29&DOM=All&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P